coction

coction

coction [ kɔksjɔ̃ ] n. f.
• 1560; lat. coctio cuisson, décoction
Didact. Digestion des aliments dans l'estomac.

coction nom féminin (latin coctio) Période de coction, période d'une inflammation où les humeurs peuvent être expulsées. ● coction (expressions) nom féminin (latin coctio) Période de coction, période d'une inflammation où les humeurs peuvent être expulsées.

⇒COCTION, subst. fém.
A.— MÉD. ANC. Transformation des humeurs avant leur élimination. La saignée peut être dangereuse (...) parce qu'elle affoiblit encore et ôte les forces nécessaires pour la coction et l'expectoration de l'humeur catarrale (GEOFFROY, Manuel de méd. pratique, 1800, p. 122) :
1. On avait cru (...) qu'elles [les concrétions goutteuses] traduisaient l'effort de l'économie pour éliminer une matière peccante indéterminée, issue des coctions imparfaites.
Le Gendre ds Nouv. Traité Méd., fasc. 7, 1924, p. 498.
B.— Rare. Transformation par la chaleur. Synon. usuel cuisson.
[En parlant d'aliments] Les sucs (...) subissent ainsi [par la friture] une coction intérieure qui donne à l'aliment tout le goût dont il est susceptible (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 125).
P. méton., péj. Cuisine. La coction anglaise, oscillant entre le surépicé et le fade, stimule le palais, mais non l'esprit (L. DAUDET, L'Entre-deux-guerres, 1915, p. 240).
[En parlant de substances organiques ou minérales.] La coction de la racine [de sénéga] dans l'eau (J.-B. KAPELER, J.-B. CAVENTOU, Manuel des pharmaciens et des droguistes, t. 2, 1821, p. 664). Une matière albuminoïde, l'osséine (qui par la coction donne de la gélatine) (G. GÉRARD, Manuel d'anat. hum. 1912, p. 5).
P. métaph. :
2. Le soleil soumettait ce noyau de paysage à un léger tiédissement, à un début de coction printanière, d'où se dégageait une odeur presque déjà capiteuse.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 80.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1575 « transformation des aliments, digestion » (A. PARÉ, Œuvres complètes, Introduction, chap. 8 [1re éd. chap. 7], éd. J. F. Malgaigne, t. 1, p. 54); 2. 1690 « cuisson » (FUR.). Empr. au lat. coctio « cuisson » attesté aussi au sens de « digestion » (Pline ds GAFF.). Fréq. abs. littér. :10.

coction [kɔksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1560; lat. coctio, coctionis. → Cuisson, décoction.
Didactique ou littéraire.
1 Action de la chaleur sur les matières organiques. Cuisson.
2 Digestion des aliments dans l'estomac.
1 La coction, comment se ferait-elle en l'estomac, si le cœur n'y envoyait de la chaleur par les artères ?
Descartes, Discours de la méthode, 5.
3 Figuré et littéraire.
2 Il ignorait le plaisir qu'on peut prendre à le retarder, et toutes les saveurs que développe cette coction de la concupiscence.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, VIII, p. 70.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • coction — COCTION. s. f. Action de faire cuire dans de l eau bouillante, ou dans une autre liqueur. Il signifie aussi L effet de cette action. [b]f♛/b] Il se dit proprement, De la digestion des alimens dans l estomac. Quand l estomac est foible, la coction …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coction — Coction. s. f. Cuisson. Il se dit proprement de la digestion des viandes dans l estomac. Quand l estomac est foible, la coction ne se fait pas bien. On dit aussi, La coction des humeurs. Cela sert à la coction des humeurs. On dit encore, La… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Coction — Coc tion, n. [L. coctio.] 1. Act of boiling. [1913 Webster] 2. (Med.) (a) Digestion. [Obs.] (b) The change which the humorists[1] believed morbific matter undergoes before elimination. [Obs.] Dunglison. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Coction — (v. lat. Coctio), 1) das Kochen; 2) bes. sonst so v. w. Umwandlung des Nahrungsstoffes im Thierkörper; so erste, zweite u. dritte C., nämlich Umwandlung in Chylus, Blut u. in festen thierischen Stoff; 3) nach älteren pathologischen Ansichten die… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coction — Coction, lat., Kochung, veralteter medicinischer Name der Verdauung, ebenso ein Stadium der Genesung, wobei man sich einen Krankheitsstoff in dem Körper vorfindlich und durch die Thätigkeit der Organe aufgelöst u. im Ausscheiden begriffen… …   Herders Conversations-Lexikon

  • COCTION — s. f. T. didactique. Action soutenue de la chaleur sur des matières animales ou végétales, et L effet de cette action. Il se dit surtout en parlant D une chose que l on fait cuire dans de l eau bouillante ou dans un autre liquide.  Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • coction — (ko ksion) s. f. 1°   Terme didactique équivalant à cuisson du langage vulgaire. La coction des aliments. 2°   Terme de physiologie. Digestion des aliments dans l estomac. •   La coction, comment se ferait elle dans l estomac ?, DESC. Méth. 5, 8 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COCTION — n. f. T. didactique Action soutenue de la chaleur sur les matières animales ou végétales ou Résultat de cette action. En termes de Physiologie, il se dit de la Digestion des aliments dans l’estomac. Quand l’estomac est faible, la coction ne se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coction — ˈkäkshən noun ( s) Etymology: Latin coction , coctio cooking, digestion, from coctus + ion , io ion 1. archaic : the act or process of attaining a more perfect, more mature, or more desirable condition either through natural processes or by the… …   Useful english dictionary

  • coction — coc·tion …   English syllables


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»